De nos jours, tout peut être automatisé : portail, porte d’entrée, porte de garage, volets roulant appareils électroménagers, système de chauffage, etc. c’est le monde de la domotique. On entend par ce terme la maison connectée ou intelligente. C’est l’ensemble des techniques qui permettent de rendre l’utilisation des équipements de la maison automatique. Il existe deux principaux types de la domotique : sans fil et filaire. Dans cet article, nous allons voir leur différence.

Domotique : de quoi s’agit-il exactement ?

Le mot « domotique » devient à la mode aujourd’hui. Cependant, elle est encore obscure pour beaucoup. Étymologiquement, la domotique est l’ensemble de deux mots. D’abord, « domus » qui signifie domicile et « tique » : la technique. En se référant à ces significations, on peut déduire que la domotique est l’ensemble des techniques de plusieurs domaines entre autres le physique, l’électronique du bâtiment ainsi que l’automatisme et les télécommunications utilisés dans les bâtiments.

La domotique rend la vie de ses utilisateurs confortable et facile. Dans une maison connectée, les appareils peuvent être contrôlés à distance, le dispositif de contrôle peut être centralisé à un seul endroit. C’est le cas de volets roulant, de porte de garage, de porte d’entrée, du système de chauffage télécommandé Mais avant de rendre sa maison intelligente, il faut d’abord choisir entre la domotique filaire et sans fil Ces deux systèmes sont différents les uns des autres.

Qu’est-ce qu’on entend par domotique sans fil ?

Si vous souhaitez bénéficier davantage un confort de votre automatisme, pensez à la domotique sans fil. Comme son nom laisse entendre, la domotique sans fil est celle n’utilise pas des fils. Elle fonctionne via des ondes radio. Les éléments qui composent l’appareil comme la centrale, le système de commande et tous les accessoires qui assurent le bon fonctionnement de la motorisation se communiquent entre eux par ondes radio.

Domotique sans fil ou filaire : quelle est la différence ?

Pour fonctionner, la domotique sans fil doit être équipée d’une télécommande. Celle-ci forme l’émetteur et dans l’automatisme se trouve un récepteur. La télécommande émet sur le récepteur pour gérer le moteur à distance. Sur ce point, les deux équipements doivent fonctionner sur une même fréquence. Sinon, ils ne peuvent pas se communiquer entre eux.

Les avantages de la domotique sans fil sont nombreux, mais elle présente aussi des points faibles. Comme point fort, cette technique vous assure un confort indéniable. Plus besoin de se prendre une averse pour ouvrir et fermer votre dispositif d’entrée comme le portail et la porte de garage. Il suffit d’appuyer sur le bouton de la télécommande et la motorisation se déclenche automatiquement. La domotique permet également de gagner du temps. Plus besoin de descendre de la voiture pour manœuvrer le portail motorisé. Et pour les volets roulants, fini le temps de parcourir toutes les chambres pour les ouvrir et les fermer un à un.

Le problème avec la domotique sans fil est qu’il n’est pas tellement sécurisant. Les appareils équipés d’une télécommande peuvent être piratés Le problème de portée n’est pas également à écarter.

Quid de la domotique filaire ?

La domotique filaire s’appelle ainsi puisque les éléments qui forment la motorisation ou le système d’éclairage et du chauffage entre autres la centrale et la commande sont liés à l’aide des câbles. D’où son nom domotique filaire c’est-à-dire avec fil. Elle est alors le contraire de la domotique sans fil.

Ici, on n’a pas besoin d’utiliser une télécommande. Le dispositif de contrôle est à fixer dans un certain endroit. Lorsque vous équipez votre portail ou votre porte de garage de la motorisation filaire, il y a lieu d’installer soit un bouton poussoir soit un clavier à code. Il faut appuyer sur le bouton ou composer le code exact pour faire déclencher l’automatisme. Quand il s’agit de l’éclairage ou de volets roulants équipés de la domotique filaire, le système de contrôle est centralisé dans un seul interrupteur.

La domotique filaire nécessite l’encastrement du fil dans le mur. Le système doit être alors envisagé dès la construction de la maison. Bref, ce type de la domotique est difficile à installer et nécessite un savoir-faire. Cependant, la technique est plus sécurisante Comme elle n’utilise pas d’ondes radio, la domotique filaire est quasiment impossible à pirater. Elle ne présente pas non plus des problèmes de portée.